La révolution numérique est omniprésente sauf en médecine

Pour des raisons éthiques et déontologiques liées à l’Ordre des Médecins Français, les services médicaux ont déjà pris un retard considérable dans la transition numérique, et ont perdu de ce fait, en qualité. Par exemple, plus de la moitié des médecins généralistes US ont adhéré à une plateforme nommée « SERMO » qui est une société privée spécialisé sur la E-santé et le marché « Quantified self ». La notion de communauté est plus significative à travers cette synthèse des résultats de la plateforme qui met en avant les avantages d’internet lorsqu’ils sont sous le contrôle de professionnels : En 2014, 3500 cas de patients ont été postés par des médecins aux US. Ces cas ont été vus 700 000 fois et suscités 50 000 commentaires. En moyenne, un patient reçoit un retour médical en moins de 1 heure et demie et sont considérés comme résolue en moins de 24 heures. A ce jour, la plateforme Sermo compte plus de 550 000 membres et continue de croître. Le gouvernement Britannique a également mis en place une plateforme « eConsult » dédié à la téléconsultation, et à la fiabilisation de l’information médicale sur internet. Déjà plus de 3 millions d’inscrits dont une grande partie de médecins généralistes.

Les patients 2017, souhaitent pouvoir avoir accès sur internet à des informations de qualité qui leur permettent de se soigner seul et si le problème persiste, de bénéficier d’un accès aux professionnels de santé plus facilement.

La transition désirée est donc celle d’une médecine connectée où des patients trouvent des informations santé de qualité sur Internet, qui communique avec d’autres malades dans des communautés patients, qui peuvent bénéficier de téléconsultation tout en accédant à leurs propres données médicales tels que cela se développe aux US ainsi qu’en UK.

Face à cela le défi des médecins français est d’obtenir une bonne visibilité sur internet tout en respectant les règles de communication fixée par le Conseil National de l’Ordre des Médecins confronté à cette problématique avec nos clients chirurgiens, nous serons heureux de la partager avec vous si vous nous contacter dès maintenant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *